Site mobile, responsive, application, quel choix pour ma collectivité ?

8 Déc 2018 | Mobile

Il y a quelques années encore on essayait de répondre par un dispositif web mobile à un internaute lui-même en situation de mobilité, mais désormais la plupart des visiteurs de vos sites même institutionnels ont beau être confortablement installés chez eux, ils utilisent le même smartphone que celui qui utiliseront dans leur train ou comme GPS dans leur voiture.

Le baromètre du numérique 2018 est éclairant sur ce sujet de l’évolution des usages et des terminaux, cliquez pour voir en grand l’infographie ci-dessous:

Infographie du Baromètre du numérique – décembre 2018 – Source ARCEP

 

Dans ce contexte penser la compatibilité d’un site avec les smartphones est devenu nécessaire pour n’importe quel type site et plus simplement en fonction de sa thématique ou des fonctionnalités qu’il propose.
Une collectivité, par exemple de petite taille qui n’aurait pas encore de site web peut véritablement se demander si disposer d’un site mobile comme site de la commune ne serait pas un bon choix.
A leur où les sites web « traditionnels » pour PC intègrent dans leur ergonomie des méthodes de navigation issus des mobiles, cela a beaucoup de sens d’inverser la logique pour ne fonctionner que pour mobile et donc aussi pour PC.

Site mobile

Un site mobile est un site web classique mais dont la navigation et les modes d’affichage sont nativement pensés pour fonctionner avec les smartphones et les tablettes. C’est un site qui est en premier lieu compatible avec les smartphones, il utilise les codes de navigation et d’ergonomie des mobiles dans son principe de conception, mais son affichage est satisfaisant depuis PC ou tablettes.

Site responsive

Un site responsive est un site qui s’adapte au terminal depuis lequel on le consulte. Le site s’affiche différemment en fonction du terminal. Parfois des points de rupture sont définis, c’est à dire qu’en fonction de dimensions prédéfinies l’apparence du site change. Ainsi la colonne de droite du site va venir sous le contenu central quand l’écran à une taille réduite, comme c’est le cas depuis un smartphone.

Cette technique d’optimisation est très intéressante, mais cela complexifie les développements puisqu’il faut penser plusieurs versions du même site en quelque sorte.
Lorsque l’usage du smartphone était en forte croissance mais sans être majoritaire, la plupart des agences développants des sites indiquaient qu’il serait responsive c’est à dire que le rendu sur smartphone, sans toujours être optimal serait en tout cas pris en compte pour être possible.

Application mobile

Certaines fonctionnalités n’ont longtemps été disponibles que via une application dédiée. Par exemple stocker des informations sans avoir besoin de se connecter à internet ou certaines interactions avec le smartphone. Cependant développer une application mobile c’était utilisé un système de développement propre au téléphone et donc multiplier les coûts pour couvrir tous les terminaux: Androïd, iOS (pour Apple),….Une application doit être validée par les « Stores » de chaque plateforme pour y être proposée ce qui complexifie les choses en terme de délais et de coûts.

Il faut être conscient que les mobinautes utilisent un nombre limité d’applications, ils y réfléchissent souvent à deux fois avant d’occuper de l’espace sur leur téléphone avec une nouvelle application.
Pour être visible sur un store il faut parfois une stratégie de communication dédiée sinon votre application se retrouve au fin fond du store et n’est alors pas téléchargée.

Ne rêvez pas, les smartphones sont saturés
Nous sommes en 2018 et le marché des applications mobiles est saturé. Je pense ne rien vous apprendre en écrivant cela, mais il est toujours bon de rappeler les chiffres : en moyenne, les utilisateurs français ont presque 80 applications installées, mais ne se servent que de la moitié (usages mensuels).
Pour ce qui est des usages journaliers, la moyenne passe sous la barre des 10
Source: Fred Cavazza – février 2018 – Spécialiste des usages mobiles et de la transformation digitale

Vous aurez compris qu’il faut une bonne raison et un budget significatif pour disposer de son application mobile. S’il peut être pertinent pour une commune de proposer l’application de la commune nous constatons au fil des années que le site mobile gagne en intérêt surtout parce que certaines fonctionnalités autrefois réservées aux applications sont désormais programmables pour un site mobile. 

PWA Progressive Web Application

Les PWA viennent combler le fossé entre les sites mobiles et les applications. Les évolutions récentes des différents langages et plateformes logicielles de smartphone ont évolué de façon telle que certaines fonctionnalités natives des smartphones sont maintenant accessibles depuis un site web. Le site web doit installé de façon progressive un certains nombres de choses sur le smartphone, les développements sont assez complexes au niveau du site mais le résultat est équivalent à celui d’une application.

Cependant dans de nombreux cas où des fonctionnalités poussées ne sont pas nécessaires, nous constatons que le site mobile rempli très bien la fonction d’information de l’internaute dont ont besoin les collectivités.

Dernières actualités

L’accès aux services publics dans les territoires ruraux

La Cour des comptes a réalisé une enquête sur L’accès aux services publics dans les territoires ruraux elle a établi un rapport dans lequel elle formule 13 recommandations. Nous ne nous étendrons pas sur ce sujet sensible et complexe pour les territoires concernés,...

Les collectivités doivent accompagner les associations

Nous nous faisons régulièrement l'écho des publications du groupe d'experts "Recherche & Solidarités". Ce groupe vient de publier "L’ACCOMPAGNEMENT DES ASSOCIATIONS - Etat des lieux et attentes". Il s'agit d'une enquête nationale, représentative de l’ensemble du...

Qui sommes-nous

Civinaut est une société experte dans les solutions de communication en ligne entre les collectivités et les citoyens. Nos solutions sont délivrées en mode SAAS. En savoir plus >>

Membre de: